Aurlom BTS+

#stories

L'examen final du BTS CI

JE FAIS UNE DEMANDE DE CANDIDATURE HORS PARCOURSUP EN BTS

L'examen du BTS Commerce International est réputé comme étant assez difficile car il exige d'être à l'aise dans un nombre très varié de disciplines. Chaque année, au niveau national, ce sont environ 68% des candidats qui obtiennent le diplôme du BTS Commerce International. 

L'examen du BTS CI : coefficients, durée et format des épreuves 

Épreuves 

Coef.

Durée

Forme

Relation commerciale interculturelle en anglais et en français 

7

3h45

Écrit et oral

Mise en oeuvre des opérations internationales

5

4h

Écrit

Développement commercial international 

4

30 minutes

Oral

Culture générale et expression

3

4h

Écrit

Langue vivante étrangère 2 

3

3 heures et 20 minutes

Écrit et oral

Culture Économique, juridique et managériale 

3

4h

Écrit

Pour connaître les lieux et date de passage de vos épreuves du BTS CI, consultez la convocation qui vous est adressée par courrier environ 3 semaines avant les épreuves (début avril), à votre domicile.

À savoir : il n'y a pas de contrôle continu pour le BTS CI mais l'assimilation des acquis est surveillée tout au long de votre parcours par les enseignants et les résultats obtenus en première année sont déterminants pour le passage en deuxième année. 

Que faut-il emporter le jour de l'examen du BTS ?

Le jour des examens, vous devez vous présenter aux épreuves muni de votre convocation et d'une pièce d'identité. Votre convocation vous est généralement envoyée deux semaines avant le début des épreuves. Si vous ne l'avez toujours pas huit jours avant l'échéance, contactez votre Rectorat. Afin d'éviter tout stress inutile, pensez à tout préparer la veille des épreuves, et notamment :

  • La convocation et la pièce d'identité ;
  • Une trousse complète (stylos, surligneurs, crayon de bois, etc.) ;
  • Une montre pour gérer votre temps efficacements (les portables sont interdits) ;
  • Une calculatrice de poche ;
  • Une boisson et un encas pour booster votre cerveau. 

L'examen final du BTS Commerce International est-il difficile ?  

Les professeurs du BTS+ Commerce International Aurlom reviennent sur les principales difficultés rencontrées par leurs élèves dans les différentes matières du BTS CI, et sur leur façon de les surmonter. 

La perspective de devoir rédiger plus de 6 pages à la main pour l'examen final effraie d'emblée nombre d'entre eux. Certains pensent qu'ils n'y arriveront jamais avant de prendre conscience, au fil des semaines, qu'écrire, loin d'être un don inné, cela s'apprend. Les progrès de ceux qui s'investissent sont souvent impressionnants ! Flore d'Arfeuille, professeure de Culture générale et Expression écrite au BTS CI d'Aurlom
En général, les chapitres qui demandent le plus d'efforts aux étudiants sont ceux dans lesquels il y a des calculs, calculs commerciaux, seuils de rentabilité, calculs sur l'assurance prospection, ou encore calculs sur les prix exports et incoterms. Une autre difficulté récurrente de nos étudiants en début de cycle réside dans leur capacité à structurer leurs réponses à des questions de cas pratiques. C'est la raison pour laquelle nous commençons souvent par reprendre les bases sur les règles de priorité dans les calculs, et la résolution d'équations simples, qui sont utiles pour réussir les questions sur les différents calculs au référentiel. Valéry Lepinette, professeur en Diagnostic export, Prospection et suivi de clientèle et Négociation Vente en Langue étrangère chez Aurlom
Le chapitre qui peut sembler le plus complexe est celui consacré aux procédures et régimes douaniers mais qui doit être parfaitement maîtrisé au risque de voir les marchandises bloquées auprès des services douaniers. Ce sont des règles administratives qui peuvent sembler complexes mais qui sont aussi aux services des entreprises pour optimiser les flux logistiques et permettre d'améliorer l'ensemble du processus. La parfaite connaissance des règles relatives au dédouanement permet aux entreprises de faire de l'optimisation douanière (gain de temps, octroi de facilités douanières…). Les étudiants perçoivent très souvent que l'aspect contraignant de ces règles. Hélène Morin-Chanteau, professeure de Gestion des opérations d'import / export au BTS CI d'Aurlom
Les étudiants rencontrent le plus de difficultés dans la prise de parole spontanée en anglais et l'expression orale, souvent par manque de pratique ou manque de confiance en soi. Ma méthode en classe est axée sur la communication, l'aspect interactif (questions,réponses) et la dynamique de groupe (jeux de rôles, exercices de phonétique, etc.). J'individualise aussi mon approche en les interrogeant un par un, afin que tout étudiant se sente accompagné dans son apprentissage de l'anglais des Affaires. Caroline Tan, professeure d'anglais des Affaires à Aurlom