Commerce
& Management

La Compréhension de Textes au Tage Mage

Présentation de la partie Compréhension de Textes au Tage Mage

Le sous-test de Compréhension de Textes répond à un double objectif :

  • Evaluer les aptitudes des candidats à identifier et repérer rapidement des informations contenues dans le texte ainsi que certaines articulations clés (lire vite).
  • Entendre et comprendre l'argumentation et les intentions de l'auteur (lire bien et lire  efficace).

Ce sous-test exige que vous lisiez rapidement un texte et que vous en reteniez l'essentiel. Ceci n'est pourtant pas une mince affaire. En effet, lorsque vous lisez habituellement un texte c'est un but bien précis (apprentissage via un manuel scolaire, but professionnel) ou encore pour le plaisir. Or il est question de technique dans cette épreuve et uniquement de technique. Peu importe le sujet dont traite l'auteur dans son texte… l'important est d'aller à l'essentiel et de répondre uniquement aux questions posées. Il n'est pas question ici d'apporter un regard critique sur les textes qui vous sont proposés ni de vous extasier à leur lecture.

On vous demande au cours de cette épreuve de travailler sur deux textes. Chaque texte est suivi d'une série de questions (7 ou 8). Au total, vous devrez répondre à 15 questions et ce, en 20 minutes. Vous aurez accès aux textes tout au long de l'épreuve.

Conseils et astuces pour réussir la Compréhension au Tage Mage

Voici quelques conseils bien utiles (et à appliquer dans cet ordre) pour réussir cette épreuve :

1. Lire les questions (pas les propositions de réponses) avant même de lire le texte. Vous pourrez ainsi deviner rapidement le sujet traité par l'auteur mais encore les différents arguments qu'il met en avant. Lire les questions avant le texte vous permet d'adopter une attitude de lecture active. En effet, vous saurez tout de suite quels sont les éléments sur lesquels vous devrez vous concentrer lors de la lecture des différents paragraphes du texte.

2. Lire le texte du début à la fin en essayant de repérer rapidement et autant que possible les éléments qui vous permettront de répondre aux questions posées.

3. Reformuler et résumer chacun des paragraphes avec vos propres mots. Ce travail est essentiel ! Il est indispensable. Il vous permettra de vous approprier le texte et d'en déjouer les tournures quelquefois complexes et obscures.

4. Accordez une attention toute particulière au premier paragraphe. ce paragraphe contient généralement des informations essentielles sur la thèse défendue par l'auteur, sur le sujet traité ou encore sur les intentions de l'auteur.

5. Concentrez-vous sur les idées clés et l'argumentation de l'auteur plutôt que sur les détails (dates, noms propres etc.) sur lesquels on ne vous posera pratiquement aucune question.

6. Repérez toujours les hypothèses et les conclusions auxquelles aboutit l'auteur

7. Annotez votre texte sur les marges (annotez les enchaînements dans l'argumentation, les prises de position et les intentions de l'auteur, les illustrations et autres éléments marquants…). Surtout, soyez court et  utilisez vos propres mots lorsque vous procédez à des annotations…vous n'avez pas le temps de recopier le texte. C'est une épreuve de vitesse, ne l'oubliez jamais.

Fabriquez vos propres épreuves de compréhension de texte !

Vous voulez définitivement comprendre comment les concepteurs du TAGE MAGE s'y prennent pour corser une épreuve de compréhension de textes au Tage Mage ? Et bien essayez de fabriquer une épreuve.

A partir d'un texte de la presse courante, concevez 3 questions (deux de repérage avec beaucoup de synonymes) une question de résumé et une question de reformulation.

Si vous avez dans votre entourage une personne qui veut bien se prêter au jeu, faites lui passer l'épreuve. Vous serez surpris de constater que certaines questions, dont les réponses vous semblaient évidentes, provoquent une interprétation différente.

En faisant cela, vous comprendrez mieux comment le concepteur de l'épreuve (c'est-à-dire VOUS) peut faire preuve d'une certaine subjectivité, sans en avoir vraiment conscience.

Exemple d'exercice de Compréhension au Tage Mage

Texte :

La sensation de froid est produite lorsqu'un objet que l'on touche ou l'environnement proche de la peau ont des températures inférieures à celle de la peau et par conséquent qu'une certaine quantité de chaleur est « puisée » dans la peau. Par contre lorsque la peau est entourée par la chaleur de l'environnement proche ou a été en contact avec un objet, cela éveille une sensation de chaleur. L'évaluation de la température par la peau dépend donc de la situation thermique de la peau elle-même et de la quantité de chaleur calorifique qui lui est enlevée ou ajoutée. Une personne, qui se trouve dans une pièce froide et qui touche une plaque de marbre et une planche de bois, perçoit le marbre comme bien plus froid que le bois même si en vérité les deux ont la même température. Les différences de sensations proviennent du fait que le marbre « puise » dans la peau une quantité de chaleur beaucoup plus grande que celle « puisée » par le bois.

Les organes sensoriels qui détectent le froid et le chaud ne mesurent donc pas la température absolue qui règne en fait mais des valeurs thermiques qui sont transmises au corps ou à partir du corps. Ils fournissent des données sur les gradients de températures dans les couches supérieures de la peau. Quand le contact avec un objet froid ou chaud se prolonge pendant longtemps, les couches plus profondes de la peau se refroidissent ou encore se réchauffent aussi tandis que l'écart de températures dans les couches supérieures continue à diminuer. Par conséquent, et aussi à cause de l'acclimatation rapide des organes sensoriels sensibles au froid et au chaud, la sensation s'affaiblit rapidement.

Si vous touchez un objet très chaud et directement après vous touchez un objet un peu moins chaud, vous percevrez le premier objet comme étant froid.

QUESTIONS :

1)    Pourquoi le mot « puisée » (ligne 3) est mis entre guillemets ?
  • (A) Parce qu'on parle de façon ironique
  • (B) Pour indiquer son utilisation au sens figuré
  • (C) Pour indiquer que les récepteurs sensoriels fonctionnent d'après le principe de la pression hydraulique
  • (D) Pour accentuer l'importance du mot
2)     La sensation de froid ou de chaud dépend de :
  • (A) L'emplacement des gradients de températures dans les couches supérieures ou inférieures de la peau
  • (B) La valeur calorifique de l'objet
  • (C) Le sens de transmission de la chaleur, soit vers l'objet touché, soit provenant de celui-ci
  • (D) La différence entre la température absolue et la valeur thermique de la température du corps humain au repos