Commerce
& Management

#stories

L'oral d'admission à SKEMA

Les modalités d'admission à SKEMA 

SKEMA recrute ses étudiants via trois voies d'admission principales 

  • L'admission post-bac au programme SKEMA Global BBA ;  
  • L'admission à SKEMA grande école via les classes préparatoires aux grandes écoles ;
  • L'admission à SKEMA grande école via les admissions parallèles. 

Tout savoir sur SKEMA

Les modalités de l'oral d'admission post-bac au programme SKEMA Global BBA 

Comme pour l'ensemble des écoles membres du concours Sésame, les épreuves orales d'admission sont remplacées par des entretiens par vidéo différée et à distance via la plateforme EasyRecrue en 2021. Les candidats déclarés admissibles doivent répondre aux questions posées en enregistrant leurs réponses par vidéo aussi bien pour l'épreuve orale d'entretien individuel en français que pour l'entretien en anglais. 

Pour passer ces deux épreuves orales d'admission, les candidats admissibles devront se connecter sur leur espace personnel mySESAME. 

  • Coefficient de l'épreuve orale d'entretien individuel : 12
  • Coefficient de l'épreuve orale d'anglais : 4

Le CV projectif : une épreuve redoutée 

Particularité de l'entretien individuel à SKEMA, vous devez vous présenter à l'épreuve munis d'un CV projectif, c'est-à-dire le CV que vous rêveriez d'avoir dans 10 ans.  Le CV projectif de SKEMA prouve, s'il en était encore besoin, que le projet professionnel joue un rôle déterminant dans l'appréciation du jury de votre « vocation » à entreprendre des études de commerce et de management. Notez bien que ce CV projectif fera l'objet d'un échange avec le jury sur la moitié (voire les trois-quarts) de l'entretien. Le reste de l'entretien sera quant à lui consacré à votre parcours antérieur ainsi qu'à votre actualité du moment.

Voici quelques astuces pour réussir votre CV projectif : 

1. Bien comprendre que dans 10 ans, le monde aura changé

En effet, il est inconcevable de penser qu'en 2025, le paysage économique mondial sera le même qu'aujourd'hui. Les questions de gouvernance mondiale, d'insécurité et de renversements des ordres établis depuis un demi siècle sont des débats brulants aujourd'hui ! A vous de montrer que vous en avez parfaitement conscience et que vous êtes capable de trouver un sens à votre carrière et de saisir les opportunités qui se présenteront à vous !

2. Respecter le principe de réalité 

Tout d'abord, aucune carrière n'est linéaire. Il n'existe pas une seule et unique voie pour devenir responsable marketing chez L'Oréal. Ainsi, vous n'êtes pas obligé de dire que vous avez 6 ans de carrière dans le Marketing avant d'être là où vous êtes en 2025. Cependant, on image mal quelqu'un passer du Marketing à la finance. Trouvez des passerelles cohérentes.

De plus, restez le plus possible réaliste quant à votre parcours. On conçoit difficilement que quelqu'un puisse être responsable financier d'une filière de Total en Afrique sans être passé par 2 ou 3 ans de contrôle de gestion. N'hésitez pas à lire des CV de personnes de 30-35 ans sur les réseaux sociaux professionnels comme Linkedin, afin de vous faire une image réelle d'une progression de carrière

En somme, montrez que vous n'avez pas l'esprit figé et stéréotypé d'un monde de l'entreprise où les secteurs seraient complètement hermétiques et clos, et montrez également que vous avez les pieds sur terre, et que l'on ne bascule pas d'une branche à l'autre si facilement.

Enfin, deux écueils extrêmes à éviter : le projet totalement irréaliste et le projet sans traits saillants ni ambitions affichées. Entre les deux, il faut trouver le juste équilibre sachant que le Jury sera toujours plus enclin à soutenir un projet ambitieux.

3. Soyez cohérents à tout prix ! 

La principale faute à éviter est celle du manque de cohérence dans votre CV. Par exemple, vous dites que vous travaillez en Chine, parce ce pays vous fait rêver, mais vous ne mentionnez pas que vous avez suivi les formations LV3 en chinois ou que vous n'êtes pas allé sur le campus en Chine dont dispose l'école.

Egalement, ne dites pas que vous êtes père d'enfants de 6 et 8 ans en 2025, sous peine de laisser croire que vous vous êtes beaucoup amusé durant vos années en école de commerce… 

Un point important concerne la spécialisation que vous souhaitez effectuer. Vous postulez pour une école, qui propose ses propres formations et ses propres spécifications. Assurez-vous donc de parler de façon précise de la formation et de la spécialisation que vous avez reçu à Skema. Aidez-vous de la plaquette de l'école et du site internet. En effet, comme l'a mentionné Franck Moreau, directeur du programme Grande Ecole de Skema : « L'entretien est là pour s'assurer que l'école peut parfaitement accompagner et aider l'étudiant à s'épanouir dans ses études ». Montrez donc que vous allez construire votre projet grâce à Skema, et que vous avez donc besoin de cette école ! 

4. Soignez le bas de votre CV projectif

En effet, le bas du CV correspond à tout ce qui ne concerne pas directement le travail, mais plutôt vos centres d'intérêts, vos expériences extra-professionnelles (voyages, associatif), tout ce qui fait que vous êtes la personne que vous êtes en 2025. 

C'est ici que vous devez montrer que vous êtes une personne ouverte, curieuse, et que vous pouvez avoir de l'intérêt pour des choses nouvelles. Par exemple, vous êtes très intéressé par les romans naturalistes américains, mais vous n'avez pas encore trouvé le temps ou la motivation pour vous plonger pleinement là-dedans. Pourquoi pas l'inscrire sur votre CV, et si le jury vous pose des questions là-dessus, vous pouvez dire que vous êtes aujourd'hui un novice, mais que cela vous intéresse pour telles et telles raisons, et que cela peut contribuer à influencer votre caractère, vos ambitions, pour telles et telles autres raisons. Ainsi, en 2025, cette littérature représentera un élément influent de votre personnalité et est une composante importante de votre temps libre.

5. Le CV ne fait pas tout ! 

En effet, le jury va presque obligatoirement revenir sur votre CV, pour vous interroger, vous demander d'approfondir les informations présentes. Mais il va aussi vous interroger sur d'autres aspects de votre personnalité et de vos motivations, comme parler de vos échecs, vos réussites, la place que vous aimez occuper dans un groupe. Bref, les questions classiques d'un entretien de personnalité.

L'oral d'admission à SKEMA : comment se distinguer ?

Date de création

2009

Devise 

At home worldwide 

Mission

Former des talents engagés pour transformer le monde durablement

Valeurs

  • Le multiculturalisme et la diversité
  • L'apprentissage permanent et le développement 
  • L'esprit d'entreprendre 
  • L'humanisme 
  • L'excellence
La globalisation en ADN 
  • 3 campus en France (Lille, Sophia Antipolis, Paris)
  • 1 en Chine (Suzhou)
  • 1 aux États-Unis (Raleigh)
  • 1 au Brésil (Belo Horizonte)
  • 1 en Afrique du Sud (Stellenbosch-Le Cap)
  • 120 nationalités présentes sur ses campus
  • Plus de 130 partenariats académiques dans plus de 40 pays

Entreprises créées par des étudiants de l'école

Toys « R » us, Père & Fish, Pokawa, Sublimeurs, Cultures en ville

Associations

SKEMA Ventures Club, DiSkovery, CASK, SKEMA Esport, Sk'enigma, AIESEC Lille, Broadlille, Collect'Active, OneID, HOPE, SKEMA Conseil...

Anciens élèves 

  • Jimmy Adjovi-Boco, ancien footballeur professionnel béninois
  • Yannick Agnel, ancien nageur et médaillé olympique français
  • Jean-Claude Blanc, directeur général délégué du Paris Saint-Germain Football Club (PSG)
  • Loïc Bruni, coureur cycliste, champion du monde de descente VTT (2015, 2017 et 2018)
  • Jacques Le Foll, ex-président de Speedy France et président-fondateur de l'ancienne filiale française disparue de Toys "R" Us
  • Jean-Philippe Courtois, président de Microsoft International
  • Michaël Youn, humoriste français

At home worldwide  : misez sur l'international !

L'international est inscrit dans les gênes de SKEMA. C'est pourquoi SKEMA met l'international au cœur de son projet pédagogique, qu'il s'agisse des campus SKEMA à l'étranger ou des échanges académiques au sein d'une université partenaire. Si vous intégrez le BBA in Global Management, vous allez réaliser une partie de vos études hors de France, auprès d'universités partenaires anglo-saxonnes, ou sur les campus SKEMA en Chine, aux USA ou au Brésil, et ce pour une durée de 12 à 24 mois. La cohérence de votre projet voudrait donc que vous ambitionnez de mener une carrière internationaleChoisissez un pays dans lequel vous aimeriez sincèrement travailler et pour lequel vous prendriez du plaisir à effectuer de nombreuses recherches sur Internet (car à coup sûr, on vous demandera pourquoi le Japon et pas la Chine ?). Montrez que vous êtes conscient que les problématiques économiques s'imbriquent dans un monde globalisé où les questions ne se posent plus sous l'angle national mais européen et mondial. Selon vos projets professionnels, vous appuierez plus ou moins sur ce point.

SKEMA What...? 

Savoir ce que SKEMA signifie peut vous être utile si la question vous est posée au moment des entretiens.

SKEMA est l'acronyme de School of Knowledge Economy and Management, à l'image du projet pédagogique que l'école propose, centré sur l'économie de la connaissance : 

« Nous donnons dès la 1re année tous les outils aux étudiants pour comprendre la signification de ces termes et la manière dont ils peuvent s'emparer de cette formation pour comprendre où et comment se crée la valeur (et quelle valeur) dans l'économie et comment développer leur agilité intellectuelle — et donc leur employabilité — dans un monde dont le mot d'ordre est “mobilité”. »

Issu du grec ancien skhêma et du latin schema, ce nom se veut pour l'école une référence aux nouveaux schémas de réflexion partagés, aux nouvelles méthodologies à mettre en place pour s'adapter aux nouveaux défis des entreprises du XXIeme siècle. 

Deux questions clés fréquemment posées aux oraux d'admission de SKEMA

Souhaitez-vous nous poser une question ? 

Il est très fréquent que cette question vous soit posée en fin d'entretien. C'est pour vous une opportunité de témoigner de l'intérêt pour le jury. Il est de bon ton de poser une question en rapport avec l'activité des personnes du jury. En effet, les présentations ont été faites en début d'entretien. En face de vous, vous aurez souvent un professeur, un élève ou un responsable de l'école. Aussi, préparez une question pour chaque cas de figure. Montrez que vous êtes intéressé par le jury et si vous vous en sentez capable, engagez une discussion avec eux. Au professeur, demandez des précisions sur son cours ; à l'élève, demandez ses premières impressions lorsqu'il a intégré l'école... Attention, tout ceci fait encore partie de l'entretien donc veillez à ne pas vous relâcher. Si vous n'avez pas de question à poser sur les membres du jury – ils ne se présentent pas toujours –, posez une question plus générale sur la scolarité, où sur un partenariat universitaire en particulier. Dans le cas où vous ne désirez pas poser de question (c'est pourtant vivement conseillé !), vous pouvez profiter de cette opportunité pour évoquer un élément oublié dans votre présentation. N'oubliez pas de demander son accord au jury car cette question était en quelque sorte un moyen de sortir de l'entretien...

Dans quel pays n'aimeriez-vous pas aller ? Pourquoi ?

La plupart des candidats, considérant qu'il est de bon ton pour un étudiant aspirant à entrer dans une école de commerce telle que SKEMA de manifester une vraie passion pour l'international, répondent spontanément « aucun » à cette question. Si vous en faites partie, vous devez naturellement vous attendre à ce que le jury vous titille ensuite à propos de certains pays ou de certaines pratiques, comme par exemple la place accordée aux femmes dans certains pays, le respect des droits de l'homme dans d'autres, l'application de la peine de mort dans un troisième... Ne répondez donc pas trop vite et n'hésitez pas à questionner vous-même la question : pour quoi faire ? Dans quel cadre ? Pour combien de temps ? Le jury appréciera au fond autant ce travail de réflexion auquel vous vous adonnerez que votre réponse elle-même. Ceci dit, il vous faudra répondre. Une réponse satisfaisante pourrait par exemple être : « je suis curieux de tout, mais je ne suis pas certain de pouvoir tout supporter ». La formule « je ne suis pas certain » montre bien que vous êtes là dans un domaine ou les vérités définitives n'existent pas et ou les opinions prévalent. Ne soyez donc pas trop définitif dans leur énoncé et conservez de la mesure.