Commerce
& Management

#stories

L'oral d'admission à Grenoble EM

Les modalités d'admission à Grenoble EM  

Grenoble EM recrute ses étudiants via deux voies d'admission principales 

  • L'admission à GEM grande école via les classes préparatoires aux grandes écoles ;
  • L'admission à GEM grande école via les admissions parallèles. 

Tout savoir sur Grenoble EM

Un concours post-bac pour la diversité 

Dans le cadre de sa politique sociétale inclusive, l'école recrute dès la terminale des étudiants d'origine sociale modeste ou en situation de handicap grâce au concours post-bac Diversité.

Si vous avez de bons résultats scolaires, ce concours vous permet d'intégrer, après 2 ou 3 ans de formation « incubante », le programme Grande École de GEM. Une fois admis, vous rejoignez l'un des établissements partenaires de GEM pour suivre une formation type BTS, DUT, Classe Préparatoire, Bachelor ou Licence.

À l'issue de cette période au cours de laquelle vous obtenez un premier diplôme de niveau Bac+2 ou Bac +3, vous intégrez directement, sans repasser de concours, le programme Grande Ecole de GEM

Les modalités de l'oral du concours post-bac diversité  

L'oral s'articule autour des épreuves suivantes 

  • Entretien de personnalité : 30 minutes ;
  • Oral d'Anglais : 20 minutes de préparation, puis 20 minutes de présentation ;
  • Oral de LV2 (espagnol, allemand, italien, portugais, arabe, chinois, russe) : 20 minutes de préparation, puis 20 minutes de présentation.  
« Les personnes que j'ai l'habitude de recevoir en entretien sont rarement questionnées sur leurs connaissances techniques mais plutôt sur leur motivation, leur projet professionnel. J'attends des candidats faisant preuve d'esprit d'équipe et possédant une forte adaptabilité, ayant des capacités d'assimilation et de compréhension rapide de sujets qu'ils ne connaissent pas. Je cherche des candidats curieux, capables de s'adapter instantanément à un jury difficile. » Anne-Jo Murène. Manager Audit MNC Industries, Deloitte. 

L'oral d'admission à GEM : comment se distinguer ?  

Date de création

1984

Devise 

Business Lab for Society

Mission

Apporter, par l'enseignement et la recherche, en lien étroit avec notre territoire et écosystème, des réponses aux grands défis du XXIe siècle et contribuer à un monde plus résilient, plus juste, plus pacifique, plus responsable

Valeurs

  • Responsabilité
  • Exigence 
  • Bienveillance

Un engagement fort 

Depuis mars 2021, Grenoble EM est la première grande école de commerce française à s'engager statutairement pour répondre aux grands défis de la transition écologique, sociétale et économique en devenant une « société à mission », le nouveau dispositif créé par la loi PACTE

Entreprises créées par des étudiants de l'école

Selency, UNLY, Les Affranchis, Homunity, Happy Factory, Ever Clean Hand

Associations

Le GEM ONU, Altigliss, Savoir Oser la Solidarité, Impact, Le Dahu, GEM Entreprendre, GEM Junior Conseil, GEM Finance Society, Planètesc

Soyez calé sur les sujets de société !  

Nous vous conseillons de bien travailler les sujets sociétaux, chers à Grenoble EM, avant votre oral d'admission. Ce n'est pas un hasard si l'école a instauré un concours post-bac Diversité pour favoriser l'égalité des chances. Cette démarche s'inscrit dans une politique d'engagement bien ancrée qui a atteint son apogée en 2021 : Grenoble EM est devenue la première grande école de commerce française à s'engager statutairement pour répondre aux grands défis de la transition écologique, sociétale et économique, en adoptant la qualité de « société à mission ». 

Si la devise de GEM est Business Lab for Society, c'est que l'engagement sociétal de GEM est une raison d'être. 

GEM se définit comme « un laboratoire à ciel ouvert pour inventer l'entreprise et la Société de demain, un espace ouvert de test, d'expérimentations, de réflexion, d'hybridation pour résoudre des problèmes complexes. » 

GEM s'engage et agit notamment pour les causes suivantes

  • L'éducation pour tous : 9 étudiants qualifiés ayant le statut de réfugié ont bénéficié du « Refugee Grant Program » depuis sa création.
  • La lutte contre les inégalités femmes / hommes : GEM a lancé depuis 2017 le programme WoMen@GEM qui rassemble étudiants, collaborateurs, et alumni pour favoriser l'égalité hommes / femmes. 
  • La RSE et la consommation responsable : GEM s'est impliqué dans l'édition du guide zéro déchet et économie circulaire publié par le REFEDD. 
  • La pacification des relations économiques et sociétales : GEM dispose d'une chaire Paix économique, Mindulness et Bien-être au travail qui a notamment organisé des Trophées de la Paix économique récompensant des entreprises ayant favorisé le bien-être au travail et l'innovation dans les relations entreprises / structures publiques / société.

Vous l'aurez compris, il sera de bon ton lors de votre entretien de manifester votre engagement en faveur de l'une de ces causes, que ce soit à travers une action associative ou un projet personnel. 

Deux questions clés fréquemment posées aux oraux d'admission de Grenoble EM 

Qu'est-ce qui vous révolte ?

Vous êtes invité à parler de vous à travers le prisme de vos valeurs et de ce qui vous révolte. Il est important que vous soyez assez exhaustif sur une expérience, en donnant des exemples sur lesquels le jury puisse rebondir afin qu'une discussion s'amorce. Evitez les clichés comme la faim dans le monde ou la guerre ! Soyez intelligent dans votre réponse. Evoquez les valeurs qui vous sont chères (proches decelles de l'école). L'idée principale est de montrer que vous n'êtes pas insensible au monde qui vous entoure. C'est l'occasion de parler de vous et de ce qui vous touche. Attention toutefois à ne pas aborder des sujets trop sensibles ; un entretien de motivation n'est pas le moment le mieux choisi pour aborder des sujets politiques ou religieux. D'ailleurs, sauf si on vous y invite, n'en parlez pas de vous-même. Si le jury vous pose une question à ce propos, vous êtes en droit de refuser poliment d'y répondre : « Si vous me le permettez, je ne préfère pas répondre à cette question. Je préfère revenir sur le cœur de cet entretien en vous exposant mon projet professionnel... » Enfin, de manière générale, veillez à ne pas avoir d'avis trop tranché pour ne pas vexer le jury. Ne vous montrez jamais buté et recevez les arguments adverses du jury avec respect et compréhension car il est possible qu'il appose des arguments contraires aux vôtres, au sujet de ce qui vous révolte.

« Je ne dirais pas que je suis un indigné mais je veille à cultiver en permanence cette esprit critique, que j'ai beaucoup développé lors de ma licence d'histoire à la Sorbonne. C'est un état d'esprit. Ainsi, beaucoup de choses me révoltent ! Je crois que c'est sain. En fait c'est sain si l'on cherche à changer les choses. Pour ma part, je mène plusieurs combats. Celui qui m'est le plus cher est certainement le sort réservé aux prisonniers en France. Je crois que l'on est capable d'évaluer le fonctionnement d'une démocratie en analysant ses prisons. Les conditions de vie de la population carcérale sont souvent très mauvaises. Surtout, ce qui me révolte c'est le manque de formation dispensée aux prisonniers. Que fait-on pour relever le taux d'alphabétisation ? Ne peut-on pas leur apprendre un métier ? En bref, le législateur laisse à l'abandon cette population pour qui la détention ne sert à rien, si ce n'est à les déconnecter un peu plus de la société. Je ne suis pas dans la compassion, ni dans l'absolution, simplement dans l'humanisme le plus basique. L'association le Courrier de Bovet, dans laquelle je suis écrivain public m'a donné l'occasion de visiter plusieurs centres de détention. Tout, là-bas, y est révoltant. »

Quel est votre pire défaut ?

Cette question est très fréquente alors autant vous préparer. Ce n'est pas véritablement une question piège mais elle est souvent mal abordée par les candidats. Soit parce que le défaut donné n'en est pas véritablement un (trop travailleur, perfectionniste, etc.), soit parce que le défaut vous dévalue plus qu'il n'en faut. Il est impératif de se montrer le plus humain possible. Vous êtes jeune et perfectible. Nous avons remarqué que de nombreux étudiants donnent spontanément plusieurs défauts lorsque l'on ne leur en demande qu'un seul ! N'aggravez pas votre cas ! Plus sérieusement, il faut choisir un défaut que vous pouvez facilement contrebalancer par une qualité. Faites le test : têtu signifie aussi force de caractère ; tendance à douter compensée par de grosses capacités de travail pour se rassurer, etc. Le schéma est toujours le même : l'annonce du défaut et son application concrète (ou l'origine de ce défaut) ; la prise de conscience de ce défaut et le travail pour y remédier ; mise en avant de la qualité pour compenser, et la relier avec le projet professionnel ou l'école.

« Mon plus gros défaut est certainement ma grande timidité. Longtemps, cette timidité a été maladive ; je n'osais pas prendre la parole en classe, aller vers les autres, etc. Ce qui était assez problématique pour moi. Et deux choses ont en fait plus ou moins palier ce problème, même si je resterai toujours une personne timide, c'est ma nature. La première a été mon déménagement de Nantes à Paris, pour faire ma licence de gestion. J'ai dû me faire violence pour rencontrer de nouveaux amis. La seconde fût mon intégration à la troupe de théâtre “Pieds au plancher”. La pratique du théâtre m'a vraiment permis de mieux gérer ma timidité. Aujourd'hui, j'ai fait des gros efforts et je me rends compte du chemin accompli. Il me reste encore à m'améliorer à ce niveau-là, j'en suis consciente. C'est d'ailleurs pourquoi je souhaite intégrer la troupe de l'ESCP ; pour continuer ce travail sur moi mais également pour apporter ma passion pour le jeu et mon expérience de costumière... »