Prépas
Commerce

#stories

Les épreuves orales du concours ACCÈS

L'épreuve orale d'entretien de personnalité et de motivation du concours ACCÈS

L'entretien individuel 

Toutes les écoles de commerce, sans aucune exception, font passer à leurs candidats une épreuve orale d'entretien individuel, appelé selon les cas entretien de personnalité ou entretien de motivation. Si vous ratez ce grand rendez-vous, vous mettez en péril votre admission au sein de l'école. Les épreuves orales d'entretien individuel sont en effet toujours affectées d'un très fort coefficient.

L'entretien de personnalité et de motivation est individuel et dure 45 minutes pour l'ESDES et l'IESEG. Il dépasse les deux heures pour l'ESSCA avec trois sous-épreuves que sont :

  • L'entretien collectif ;
  • L'épreuve d'argumentation ;
  • L'entretien individuel. 

L'entretien individuel permet d'apprécier votre personnalité et vos motivations pour rejoindre la première année des écoles de commerce via le concours ACCÈS.

  • Qui êtes-vous ? Autrement dit, quel est votre caractère, quelles expériences vous ont forgées
  • Que souhaitez-vous faire ? Autrement dit, quel est votre projet professionnel ?
  • Pourquoi cette école ? Autrement dit, quels sont les atouts et les caractéristiques que l'école possède et qui vous serviront pour mener à bien votre projet ? 
Franck Attelan, directeur de la prépa Aurlom et auteur de la Bible des entretiens de motivation et de personnaliténous dit tout sur ce fameux triangle des attentes du jury. Retrouvez dans cette vidéo tous ses conseils pour réussir votre entretien de motivation et de personnalité.

L'entretien collectif  

L'ESSCA fait passer à ses candidats un entretien collectif (de groupe) en plus de son entretien individuel.

Les modalités sont pour l'essentiel les suivantes : un groupe d'étudiants, de cinq à dix suivant les écoles, est réuni afin de trouver ou produire, en un temps limité (entre une demi-heure et une heure), une solution ou une proposition de réponse à un problème ou une situation qui lui est soumis, ou de produire une réflexion sur un problème ou une question d'actualité. Sauf exception, les membres du jury demeurent confinés à un rôle de spectateur et n'interviennent pas dans le débat.

Les objectifs et attentes des établissements mettant en œuvre des entretiens de groupe découlent explicitement de ces motivations. Ne vous y trompez pas : les entretiens de groupe ont une optique sans ambiguïté : identifier les candidats se comportant, au sein d'un groupe de travail, de façon efficace, donc émergeant de celui-ci de façon positive.

Le candidat efficace au sein d'un groupe, celui donc dont seront positivement relevés le comportement et la façon d'être, sera celui présentant la conjugaison des capacités suivantes :

[1. L'écoute]

Invités à « jouer à l'entreprise », les candidats appelés à être distingués seront ceux perçus comme étant dotés des qualités constitutives du bon cadre ou dirigeant d'entreprise. Une entreprise ou une organisation repose de plus en plus sur le caractère collectif des décisions et la capacité des dirigeants à écouter leurs collaborateurs et échanger avec eux avant de prendre des décisions. Par voie de conséquence, le « bon » candidat sera celui qui, au sein d'un groupe, saura ostensiblement montrer qu'il sait se mettre à l'écoute des autres membres du groupe.

Il manifestera cette aptitude à l'écoute par la mise en pratique de « l'écoute active ». Cette méthode consiste à réellement chercher, de façon constructive, à absorber ce que disent ou transmettent les autres et à adopter une posture qui leur fasse comprendre que vous les écoutez vraiment.

Ecouter activement, c'est :

  • Exclure ses propres idées et toute tentative d'interprétation ;
  • Laisser s'exprimer l'autre, sans l'interrompre ;
  • Le questionner, notamment par le biais de questions ouvertes ;
  • Lui manifester son intérêt, par des signes visuels et verbaux ;
  • Reformuler les propos de l'autre avec ses propres termes, puis avec les siens ;
  • Pratiquer l'empathie ;
  • Être bienveillant, ouvert. 

[2. La participation]

Pour autant, le candidat appelé à être distingué devra également prendre part aux discussions du groupe, donc intervenir à bon escient. Sa posture doit être à la fois faite d'écoute et d'implication, de silences et de prises de parole mesurées. Il devra, par ses interventions, faire apprécier sa présence et sa contribution à l'avancement du groupe.

[3. L'expression orale]

Si personne ne vous demande de parler comme Chateaubriand écrivait (!), sachez néanmoins que les membres des jurys des entretiens de groupe sont vigilants quant à la qualité de l'expression orale. Cela signifie que vous devez être attentif à la formulation de vos phrases, ce qui sous-entend que vous effectuiez des phrases, et aux mots que vous employez, comme dans le cadre d'une conversation professionnelle par exemple.

Vous éviterez donc les mots trop familiers (« boîte » en lieu et place d'entreprise) et les mots issus du vocabulaire « jeune », comme « top », « trop bien », de nature à heurter défavorablement les oreilles de membres de votre jury.

[4. L'esprit de construction]

Même si le travail de groupe qui vous est demandé présente, compte tenu notamment du temps qui vous est imparti, un certain caractère d'artificialité, vous devez jouer le jeu.

Jouer le jeu signifie être positif, vous mettre réellement dans le rôle attendu de vous et penser « solutions ». Ne faites surtout pas partie de ceux qui ne voient que des obstacles ou des impossibilités pour mener à bien la mission confiée. Même si des difficultés existent, vous devez les évoquer pour produire des solutions les surmontant. Votre « qualification » passera par là, par votre aptitude à être « solutions minded ».

[5. L'esprit d'organisation]

C'est par la mise en œuvre d'un esprit d'organisation et de synthèse que s'illustrera un bon candidat. Composé d'individus ne se connaissant pas mais rivaux, appelé à traiter ou résoudre une question ou un problème en un temps limité, un groupe sera collectivement jugé à son aptitude à atteindre les objectifs lui étant assignés.

La réussite du groupe passera fondamentalement par sa capacité à s'organiser. Les organisateurs de l'épreuve apprécieront donc tout particulièrement les candidats dotés d'un bon sens de l'organisation, c'est-à-dire capable de faire travailler et progresser le groupe en produisant une méthode de travail. Devant produire un résultat en un temps limité, le groupe dont vous ferez partie sera collectivement jugé sur l'atteinte ou pas de ce résultat.

Partant de là, les bons candidats seront ceux aptes à faire avancer le groupe tout en maîtrisant le temps et son écoulement, à lui faire produire des bilans d'étape et à le faire aboutir à une solution. Plus que des interventions fréquentes, les vôtres seront d'autant plus appréciées qu'elles viseront à faire le point sur ce qui vient d'être dit par le groupe, effectueront des synthèses ponctuelles et évoqueront les différentes dimensions de la question suivante à faire traiter par le groupe.

Le bon comportement en groupe

Les pièges à éviter

Ecouter, réellement, les autres, pour rebondir sur leurs propos

Faire cavalier seul en demeurant focalisé sur vos propres apports et ne pas tenir compte des autres

Prendre la parole ponctuellement et à bon escient

Vouloir prendre la parole à tout prix et à tout propos pour se faire remarquer

Demeurer dans le sujet, en le recentrant au besoin

S'égarer du sujet, faire des diversions, prendre des exemples longs et peu pertinents

Proposer un mode d'organisation et de fonctionnement du groupe

Se laisser imposer le mode d'organisation et de fonctionnement du groupe ou ne pas en proposer un

Effectuer des synthèses d'étape et lancer la discussion sur le point suivant

Se laisser emporter par le groupe et/ ou laisser les autres effectuer les synthèses

Penser solutions

Oublier les solutions pour se focaliser sur les problèmes ou les difficultés

Rappeler ponctuellement le temps restant

Se laisser dominer par le temps et ne pas le suivre

Enfin, prêtez attention à un point qui vous distinguera des autres : votre position spatiale. En d'autres termes, veillez à occuper, dans la salle, une position qui vous permette tout à la fois, sans effort, de voir tout le monde et d'être vu par tout le monde. Cette position stratégique vous aidera grandement à vous imposer dans le groupe et à faire en sorte que, logiquement, les regards se tournent vers vous.

A titre d'illustration, vous trouverez ci-dessous la grille d'évaluation des candidats utilisée par plusieurs écoles :  

18 à 20 sur 20

Le candidat est un leader sur le contenu et les aspects relationnels du travail de groupe. C'est un leader productif (apport d'idées et de solutions) et régulateur (animation des communications dans le groupe). Il fait preuve d'ascendant, de capacité de synthèse et de décision, d'ouverture aux autres, d'une démarche participative consultative.

14 à 18 sur 20

Leader sur le contenu mais n'intervient pas dans les aspects relationnels : ascendant, capacité de synthèse et de décision.

Ou bien le candidat est un leader sur les aspects relationnels mais ne s'impose pas sur le contenu : ouverture aux autres, démarche participative, consultative.

10 à 14 sur 20

Participant assez actif, attitude constructive mais ne s'impose pas : peu d'ascendant, peu animateur des communications, aisance sociale moyenne.

6 à 10 sur 20

Participe peu au travail de groupe, passif, inhibé, influençable. Ou : impulsif au point d'être superficiel, bavard et de ne pas suivre ce qui se passe dans le groupe.

2 à 6 sur 20

Dominateur égocentrique, rigide, rejeté par le groupe ou agressif, négatif, très critique vis-à-vis du travail de groupe.

L'épreuve orale d'anglais du concours ACCÈS

L'épreuve dure de 30 à 45 minutes. Elle évalue votre niveau de compréhension orale et de conversation en langue anglaise. 

Quelques conseils pour réussir votre oral d'anglais 

La règle d'or est de ne prononcer que des phrases qui vous sont connues, et ainsi éliminer les hésitations. Bien sûr, il s'agira pour l'oral d'anglais d'une discussion plutôt casual, voire franchement ouverte selon les jurys (« Tell me something about you », « Well, I am listening ... »), et donc il vous faudra un plan assez ouvert pour pouvoir l'adapter aux questions ou à la tournure de la conversation. 

Si vous butez sur un mot, la langue anglaise, à l'instar de la langue française, comporte plein de synonymes signifiant la même chose. Utilisez-les ou reformulez votre phrase pour ne pas prendre le risque de dire un mot incorrect.

Les jurys veulent voir des jeunes gens avec un bon niveau d'anglais et un esprit structuré. Nous sommes sûrs que l'avis de la sœur du père du frère de la cousine de Paul a été déterminant dans le choix de cette école, mais pourquoi ne pas juste dire « I know your school has a good reputation... » et l'expliquer si besoin est. Autant garder du temps pour ce qui importe vraiment. Idem pour les anecdotes croustillantes sur votre dernière compétition sportive / concert. On peut vous demander de développer dans certains cas, mais c'est extrêmement rare et mieux vaut l'éviter en général.

Au niveau de votre accent, si les formulations de phrase, et le vocabulaire sont bons, les jurys passent relativement bien sur un accent pas toujours au point. C'est nettement moins le cas si à cause de votre accent, on prend un mot pour un autre.

Evidemment, les membres des jurys ne sont pas vos amis, donc pas de mots flous, et / ou familiers (ex. : « stuff », « buddy », « cool », « whatever », « something », etc.). Utiliser le bon mot dans la bonne situation est aussi une qualité linguistique.

Le commentaire de texte 

N'oubliez jamais que le commentaire de texte n'est qu'un prétexte pour savoir si vous comprenez ce que vous lisez en anglais et si vous êtes capable ensuite d'en restituer les éléments les plus importants.

Un premier conseil : ne prenez aucun risque dans cette partie de l'épreuve orale. Utilisez exclusivement des mots simples, des mots que vous maîtrisez parfaitement. Ne cherchez pas à faire compliqué. Surtout, n'oubliez jamais que tous les mots dont vous avez potentiellement besoin se trouvent inexorablement dans le texte. Alors ne cherchez pas plus loin !

Un deuxième conseil : soyez CLAIR, COURT et PRECIS dans ce que vous dites. Faites en sorte que votre commentaire ne dure pas plus de 5 minutes. Le plus important est que vous fassiez aucune erreur et que vous enchaîniez aussi vite que possible sur la discussion autour de vos motivations pour intégrer l'école, vos centres d'intérêt, etc. Car cette partie-là vous allez l'apprendre quasiment par cœur !

Exemples de questions fréquentes

Why our school ?

First, I know that your school built its good reputation on the excellence of its courses and because the teachers involved in those courses often are professionals working in various major companies. They have a great experience on the field and are willing to share their experience with their students. Secondly, I am aware that your school is the best place to acquire the skills to become a top manager: communication skills, listening skills, empathy, persuasion and leadership.

What is your professional project?

I would like to work as a project leader in the field of information systems in a major consulting company such as Deloitte // a product manager in the cosmetics industry in a major company such as L'Oréal.

In the long run, I want to become a talented manager. If a major company gives me the opportunity to work there, not only will I be a good worker, but also I will implement new ways that will allow us to work more effectively and efficiently.

Your strengths and weaknesses?

I am a very passionate person, which means I am capable of dealing with great amounts of work to reach the objectives I've fixed to myself. I am also a very forthcoming person, and I have no difficulty to work in a group and be a part of it (give examples). I would also say that I tend to refuse to ask for help if I am facing a difficulty. I need to overcome it by myself even if this task is time critical.

 

L'auteur

 
Franck Attelan

Fort de plus de 20 ans d'expérience dans l'enseignement, Franck Attelan est le directeur du Groupe Aurlom qui réunit les activités d'Aurlom Prépa, Aurlom BTS+ et High Learning. Diplômé de l'ESSEC, il a d'abord occupé des postes en marketing chez LVMH et L'Oréal en France, aux Etats-Unis et au Japon. Il est par ailleurs Directeur de la collection Le Choix du Succès aux éditions Studyrama, dont les ouvrages ont déjà totalisé des ventes supérieures à 300 000 exemplaires.

Publié le 28/06/2021 - Modifié le 20/01/2022