Secondes, Premières,
Terminales

Réussir son Grand Oral du bac : maîtrisez votre communication non verbale

 

La communication non verbale désigne ce qui ne relève pas de la parole. Souvent inconscient, le langage du corps peut pendant votre oral vous trahir. Plus vous le maitriserez, mieux vous vous exprimerez. Aurlom répond à toutes les questions que vous vous posez.

Devant le jury, il y a les choses que vous allez dire et il y a tout ce que votre corps va dire pour vous, sans autorisation.

La communication non verbale englobe nos postures, notre gestuelle, nos mimiques, notre intonation de voix, nos micros expressions faciales, nos mouvements.

Voici les principales questions auxquelles vous devez répondre pour reprendre le pouvoir sur votre corps quand vous serez devant le jury pour le Grand oral du bac.

Dois-je sourire ?

Les sourires font partie intégrante de votre communication non verbale. Trouvez le juste milieu, ne souriez pas tout le temps, on va croire que vous êtes idiots. Ne faites pas la tête, on va croire que vous vous ennuyez.

Souriez à bon escient, au bon moment. Cela traduira votre état d'esprit : ni trop tendu, ni trop décontracté, juste ce qu'il faut. Vos sourires doivent rythmer votre échange avec le jury, en marquer et en accentuer les moments les plus importants. 

Que faire de mes mains ?

Vos mains sont la voix de votre corps. Elles sont paradoxalement vos pires ennemies mais aussi vos meilleures alliées. Les mains trahissent votre stress. La plupart du temps, vous ne savez pas quoi en faire, d'où la fausse bonne idée, de triturer un stylo, votre collier, vos ongles. 

Regardez les orateurs chevronnés, vous vous apercevrez que leurs mains, qu'ils soient assis ou debout, servent au fond à appuyer leurs propos, à les accentuer, à les faire partager. De fait, leurs mains ne sont pas dissociées de leur discours, elles en constituent le prolongement amplificateur.

Le jury regarde vos mains, regardez les siennes. Elles vont trahir son écoute, son agacement ou son ennui. C'est un très bon indicateur de la qualité de l'attention qu'il vous porte.

Où dois-je poser mon regard ?

Vous devez regarder le jury de façon droite et franche. Ne pas le défier du regard, mais ne pas se défiler non plus. On évite donc le regard perdu dans le vide, le regard écarquillé, de celui de qui est tout étonné d'être ici. L'objectif est de détendre le regard pour qu'il passe de vos notes au jury de façon fluide et assumée. 

Donc, maintenant que vous savez tout ça, regardez-vous dans la glace, entraînez-vous en vous filmant avec votre smartphone. Vous n'en serez que meilleur le jour J.

Pour en savoir plus sur le Grand Oral du bac : 

Découvrez tous nos articles pour réussir votre Grand Oral du bac.