Secondes, Premières,
Terminales

Réussir son Grand Oral du bac : ces mots qui structurent votre propos

Au Grand Oral du bac, vous aurez besoin de vos connaissances mais aussi de structurer votre propos avec des adverbes et des locutions. Ils sont comme le ciment entre les briques d'un mur, ils vont lier les différentes étapes de votre argumentation, les faire tenir dans un ensemble et donner à votre prestation de la cohérence. 

Le Grand Oral du bac c'est comme un concours de cuisine où tout le monde aurait les mêmes ingrédients.

Si vous voulez sortir du lot, vous devez faire preuve de créativité. En cuisine, les épices servent à ça. A l'oral, vos épices, ce sont les mots de transition.

La langue française en propose des centaines. Faites-vous plaisir, tout en faisant preuve de mesure.

Voici les mots et locutions pour...

... débuter votre propos :

  • tout d'abord
  • avant toute chose
  • en préambule
  • afin d'ouvrir cette réflexion je traiterais
  • j'ai choisi de commencer par
  • afin d'introduire
  • avant tout
  • ce qu'il faut dire de prime abord
  • mon objectif est de vous démontrer que
  • je souhaiterais commencer par
  • pour commencer

... montrer la progression de votre argumentation :

  • deuxièmement
  • troisièmement
  • en premier lieu
  • dans un deuxième temps
  • avant de passer à la troisième partie
  • je vais maintenant passer au point suivant
  • puis
  • ensuite

... conclure votre propos :

  • en conclusion
  • donc
  • en guise de conclusion
  • en définitive
  • tout compte fait
  • en conclusion
  • finalement, en somme
  • en bref
  • pour terminer
  • en dernier lieu
  • avant de conclure
  • pour terminer cette présentation…

Ces mots sont des boussoles, ils vous aident à baliser le chemin de votre exposé et permettent au membres du jury de se situer dans votre propos, de vous suivre, de mesurer la progression et surtout de jauger si vous êtes dans les temps. 

Bon à savoir !

  • On ne commence jamais son propos ou une partie par laz conjonction de coordination “donc” qui traduit une conséquence. 
  • Deuxième point ou second point : on utilise le mot "second", si, et seulement si, on n'a pas de troisième point. 
  • On n'hésite pas à donner une vision globale de sa présentation avec des locutions comme : “Comme nous l'avons vu….”, “contrairement à l'exemple évoqué tout à l'heure”, “ce qui pose une autre question que j'aborderai plus tard”
  • On fait un peu d'esbroufe en donnant à voir l'ensemble de ce qu'on pourrait dire mais qu'on ne peut pas aborder faute de temps : "nous pourrions nous attarder sur ce point si nous n'étions pas tenus par le temps", "les contraintes de temps m'empêchent malheureusement de m'étendre sur ce sujet", "ce serait l'occasion d'aborder tel autre point mais je vais revenir au sujet initial.”

Si vous suivez nos conseils à la lettre, croyez-nous, vous verrez la différence pour vous, pour le jury et dans votre note finale. 

Pour en savoir plus sur le Grand Oral du bac : 

Découvrez tous nos articles pour réussir votre Grand Oral du bac.