INSTITUT DE PRÉPARATION AUX CONCOURS
96% d'admis en 2016
01 40 41 12 38

Réussir le concours SESAME

Catégorie : Conseils écrit postbac | Tags :

Réussir l’épreuve Analyse-Synthèse du concours SESAME

Françoise Montero, auteur de la Bible de la synthèse aux concours post-bac des écoles de commerce, nous présente l’épreuve de synthèse du concours SESAME.


La synthèse proposée par la banque d’épreuves SESAME est la plus difficile d’entre toutes. En effet, cette synthèse inclut un volume de documents considérable. Il y a en effet entre 40 et 50 documents. C’est beaucoup.



Retenez bien que pendant l’épreuve de synthèse du concours SESAME, il est quasi-impossible d’assimiler entièrement le corpus documentaire dans l’espace des 4 heures allouées. Il est également très difficile de répondre entièrement à toutes les questions posées sur l’ensemble des documents. Vous l’aurez compris, la gestion du temps est absolument primordiale au concours SESAME.


Cette synthèse SESAME est donc éminemment stratégique. Il faut savoir sélectionner les passages à étudier, et ce n’est pas quelque chose que l’on sait faire spontanément. Il est nécessaire de se préparer consciencieusement à cette synthèses, par exemple en travaillant sur des annales de concours.

 

 

Méthode efficace pour l’analyse-synthèse du concours SESAME

 

1.  Analyser le sujet (10 minutes) :

Analyser les questions : relever les mots clés


2.  Comprendre l’organisation du dossier (30 min) :

Exploiter la liste des documents

Survoler le dossier

Choisir les documents qui seront étudiés en priorité

 

3.  Sélectionner les informations (1H) :

Prendre des notes sur les documents

 

4.  Structurer le propos (1H) :

Pour les questions :

Structurer les réponses aux questions d’analyse au brouillon.

Rédiger les réponses aux questions de repérage et d’analyse sur la copie.

Travailler les résumés au brouillon et trouver les titres.

Recopier les réponses aux questions de titres et de plan.

Pour la synthèse :

Bâtir un plan détaillé

 

5.  Rédiger (1H15) :

Rédiger introduction et conclusion au brouillon

Rédiger directement la synthèse sur la copie en respectant le plan.

 

6.  Relire (5 min) :

Chercher les fautes.



Retrouvez ici plus d’informations sur les modalités du concours SESAME


 

 

Réussir l’épreuve écrite d’anglais au concours SESAME


L’épreuve d’expression : méthode et niveau de langue


Un constat pour commencer : extrêmement rares sont les copies qui proposent une rédaction écrite en un anglais au moins correct et/ou qui donnent à lire un développement cohérent (même des idées « bateau…»).


De l’ordre de quelques unités sur 150, par exemple. Le gros est en général constitué d’essais sans structure (quand il ne s’agit pas de « conversations de salon ») , écrits dans une langue très approximative.


Fort de ce constat, il est relativement aisé de gérer la préparation à un essai d’à peine 200-250 mots. Car il s’agit d’un exercice à double-tranchant : si la moindre erreur, même minime, fait désordre sur un format aussi réduit, le correcteur ne pourra qu’apprécier positivement 20-25 lignes en anglais irréprochable, surtout si en plus la méthode est au rendez-vous.


Pour y parvenir, deux maître-mots : méthode et niveau de langue.


Pour faire la différence au Concours, on tâchera ainsi de peaufiner la méthode en structurant la rédaction et de briller par un niveau de langue non seulement correct, mais élaboré et réfléchi.


La structure de votre essai :



Expressions à éviter dans votre essai d’anglais au concours SESAME


Le style « moi-je » (I / me / my / myself, voir plus bas), le « nous royal » (we / us / our / ourselves) ou l’adresse directe au lecteur-correcteur (you / your / yourself).


A éviter tant par convention (le style est relâché) que par volonté de vous rapprocher au plus près de l’anglais des anglophones (lettrés), histoire de faire plus « authentique ». (Attention ! Aucun anglophone n’utilise « me » à droite de l’expression « according to » !!!)


Un « I personally believe that … » ou un « we can say that … » pourront être rendus par 1) le recours à du générique : one MAY claim that …ou 2) une forme passive impersonnelle : it may be argued that … Vous aurez noté au passage l’usage du modal may (par rapport à can) et d’un verbe comme claim, argue, state, voire assert (plutôt que say, et il en existe bien d’autres).


Pourquoi s’évertuer à alourdir l’expression par un in our western society, ou un this shows us that …, alors que in Ø western society, ou this shows Ø that …, qui fonctionnent à l’économie, sans pesanteur, donnent exactement la même information, mais de façon plus académique et nettement moins affective ?


Quant au you intempestif, l’incongruité de son emploi trouve son comble dans un énoncé comme « when you kill someone, you … ». Les traductions les moins problématiques du générique « on » français restent soit le passif (when someone is killed …), soit éventuellement une phrase avec le pronom «one».


Le style dit « oral » étant précisément, par définition, peu académique, vous éviterez également tout ce qui le rappelle, comme les verbes say, tell, talk ou speak, ou encore l’usage du point d’exclamation. Là encore, surtout sur 200-250 mots, nul besoin de vous pâmer devant un sujet somme toute assez banal, ni de « commenter » inutilement vos propres propos …


Ce qu’on appelle « question rhétorique » (avec un point d’interrogation) en français est résolument d’un style franco-français et sera donc à éviter : non seulement les anglophones n’y ont pas recours de façon spontanée, mais en plus ce qui trouve naturellement sa place en langue française dans une introduction de dissertation d’Histoire, par exemple — une intro de … 200-250 mots au moins (!) —, a de quoi sembler déplacé, compte tenu du format général qui est le nôtre.


Evitez aussi les parenthèses et les points de suspension. Les deux donnent à penser que vous procédez par ellipses et sous-entendus. Avec les seconds, soit vous laissez le correcteur remplir le blanc (tant qu’à faire, évitez également les « etc. », « and so on »


 

 

Réussir l’épreuve de logique au concours SESAME


Consultez ici notre article entièrement consacré à la logique au concours SESAME



Appliquez nos conseils en vous entrainant sur nos annales gratuites du concours SESAME !