INSTITUT DE PRÉPARATION AUX CONCOURS
96% d'admis en 2016
01 40 41 12 38
Nos Livres
La collection "Le choix du succès" rédigé par l'équipe des professeurs d'Aurlom

Conseils pour les oraux des écoles de commerce Post-Bac

1. Les attentes du jury

2. Listes des questions fréquentes du jury

3. Conseils de jurys d’entretien

4. Témoignages d’élèves admis

 

Préparez vos concours POST-BAC en vous entraînant sur le site www.high-learning.com !

High Learning : 1er moteur de recherche de tests académiques.

Tous les concours, tous les tests, 100% gratuit.

 


L’entretien de motivation et de personnalité des écoles de commerce Post-Bac


Les épreuves d’entretien sont difficiles, surtout pour un étudiant de Terminale qui n’a encore jamais (ou rarement) été préparé à ce type de rendez-vous.

Un entretien de motivation se déroule devant une à trois personnes durant 20 à 40 minutes.


N’oubliez jamais que l’épreuve d’entretien n’est pas un test de culture générale ou un teste de QI. Le jury qui vous interroge cherche simplement à mieux vous connaître pour savoir si votre projet professionnel et si votre personnalité conviennent à l’esprit de l’Ecole.

 

 

Avec quel ouvrage se préparer aux oraux des écoles de commerce ?

 

La Bible des Entretiens de Motivation, 2ème édition, de Fabrice Carlier et Franck Attelan, aux éditions Studyrama.



Plébiscité par les étudiants, il s’agit du livre référence dans la préparation de l’épreuve à fort coefficient qu’est l’entretien de personnalité.



Une épreuve incontournable


Les épreuves d’entretien sont souvent pondérées par un très fort coefficient. Le poids de l’entretien individuel varie ainsi entre 40 % et 100 % des coefficients oraux des concours. Par exemple, l’épreuve d’entretien représente un poids considérable pour le concours Bachelor de Grenoble EM (membre d’Atout+3) avec 100 % des coefficients oraux du concours (l’entretien de motivation est l’unique épreuve oraleet se déroule en anglais). C’est également le cas pour certaines Ecoles du réseau EGC(100 % des coefficients totaux du concours pour l’EGC Agen par exemple).


Vous comprenez alors qu’une note trop moyenne à cette épreuve peut compromettre la réussite de votre concours, même avec des notes correctes à l’écrit et aux éventuels oraux de langue.


Incontournable, l’entretien individuel est exigé par tous les concours post-bac aux Ecoles de commerce. Il constitue parfois la seule épreuve orale du concours. Pour le concours ESG par exemple, l’entretien individuel – qui se tient le même jour que les épreuves écrites – est la seule épreuve orale. Certains concours Bachelors du concours post-bac ATOUT+3 exigent également uniquement cet entretien pour les épreuves orales.


 

Les attentes du jury


Le plus souvent, l’épreuve d’entretien individuel teste trois points :


Le premier point s’intéresse à votre parcours, afin notamment de mesurer vos aspirations professionnelles, votre ouverture d’esprit, votre autonomie, etc. Vous êtes invité à expliciter les raisons qui vous amènent à postuler à une Ecole de commerce post-bac. Retenez que la présentation d’un projet professionnel n’est pas exigée lors de entretiens pour les concours aux Ecoles de commerce post-bac. En effet, les jurys estiment qu’en classe de Terminale, il est difficile de savoir quelle fonction vous souhaiteriez occuper dans une entreprise, univers que vous ne connaissez pour la plupart pas encore.


Le deuxième point décrypte votre personnalité, afin de mieux cerner si elle est en phase avec une intégration au sein de l’Ecole et avec des études dans le domaine du management. Pour cela, le jury peut être amené à vous poser des questions diverses sur vos centres d’intérêt, vos valeurs, vos forces et faiblesses, etc.


Le dernier point mesure votre culture générale et votre attention à l’actualité.

Sur ce dernier point, retenez que les questions posées ne visent pas à vous interroger sur des détails de l’Histoire de France ou de la littérature, mais plutôt sur des grands évènements qui marquent l’actualité. Ne pas répondre à l’une d’entre elles n’est pas éliminatoire. Accumuler les impasses est nettement plus handicapant pour obtenir une bonne note. Avec ces questions, le jury cherche simplement à évaluer votre curiosité et votre ouverture au monde.


Durant cet entretien individuel, certaines Ecoles de commerce post-bac prévoient le passage obligé du sujet de réflexion. L’objectif est de vous faire réfléchir sur un sujet ou sur une citation – généralement tiré au sort – et de mesurer votre capacité à développer une réflexion argumentée. Dans ce cas, vous disposez généralement d’un temps de préparation pour traiter le sujet.

Le déroulement de cette phase de l’entretien se réalise généralement en deux étapes. Après un exposé de quelques minutes durant lequel vous présentez le fruit de votre réflexion sur le sujet qui vous a été communiqué, vous êtes invité à discuter et à répondre aux questions du jury.


 

 

Ne négligez pas votre projet professionnel


Trop de candidats aux concours se font recaler faute de s’être projetés de façon éclairée dans un futur professionnel cohérent. N’oubliez pas que dès la première année en Ecole, vous devrez faire un stage en été et qu’il est par conséquent normal qu’à un an de cette échéance, vous ayez déjà en tête quelques idées d’entreprises, de secteurs voire de postes dans lesquels vous aurez à coeur de travailler.


Vous devez donc savoir ce que vous venez chercher dans l’Ecole, ce que l’Ecole vous apportera dans le cadre de la construction de votre plan de carrière et bien sûr ce que vous, vous serez en mesure d’apporter à l’Ecole durant vos années de formation.

Vous devez donc arriver devant le jury d’admission avec un plan bien ficelé en tête, un plan tangible, abouti et surtout, contrairement à ce que pense un grande partie des candidats, un plan qui ne doit pas forcément être rigide et figé.



Liste des questions classiques posées par les jurys d’admission et des réponses à y apporter




Conseils de jurys d’entretien




Les erreurs à éviter pendant l’entretien des écoles de commerce


Il y a des cas pour lesquels on ne sait pas pourquoi on a raté, pourquoi le jury nous a attribué telle note alors que l’on pensait avoir réussi, pourquoi, pourquoi, pourquoi… Cette situation est fréquente et il est stérile d’essayer de chercher à comprendre, décortiquer ou analyser. Il y aura toujours un membre de jury qui aura décidé qu’il n’appréciait pas le candidat ou autant d’aléas qui ne doivent pas provoquer le désespoir de ce dernier mais bien plutôt engendrer la motivation pour essayer à nouveau. Au contraire, la réaction doit être la suivante : suis-je capable d’analyser pourquoi j’ai échoué? Et il s’agit précisément dans cet article de répondre à cette question.


Il convient de rappeler que le jury, tout comme un futur recruteur, juge le candidat dès son entrée dans la salle. Le candidat qui franchit le seuil de la porte peut être anxieux et il serait même inquiétant s’il ne l’était pas, mais il s’agit de ne pas le montrer. Le candidat ne doit pas éviter le regard des membres du jury, ne doit pas hésiter à saluer, prendre place, sourire naturellement. Il ne doit pas placer ses mains sous la table, signe de stress évident.


Pendant l’entretien, le candidat ne doit pas être influençable, ce n’est pas parce qu’un membre du jury prêche l’avocat du diable que le candidat doit se ranger en sa faveur et se plier à son avis sur la question. Car, de deux choses l’une. Premièrement, ce n’est souvent pas son avis véritable, il ne fait qu’endosser un rôle pour tester la force d’argumentation du candidat. Deuxièmement, même s’il défend réellement son point de vue sur la question et semble manifestement peu d’accord avec le candidat, le jury ne juge pas les opinions du candidat mais ses arguments, sa défense. Je me rappelle précisément avoir passé vingt minutes à argumenter en faveur d’Hillary Clinton pendant l’entretien de l’ESSEC alors que tous les membres du jury étaient contre sa candidature. Je me suis même prise au jeu et ai avancé des arguments auxquels je ne croyais même pas mais qui s’avéraient pertinents. A la fin de l’entretien, un membre du jury m’a complimentée sur cet échange. Il s’agit de tenir tête sans pour autant se montrer sourd aux positions adverses. Le candidat qui maintiendrait ses opinions sans écouter le point de vue des autres serait tout autant disqualifié.



Il ne faut pas non plus perdre la face quand le jury pointe une contradiction dans les propos du candidat. Par exemple si le jury demande une qualité et un défaut et que le candidat annonce respectivement altruiste et autoritaire. Il est très facile de la part du jury de mettre ces deux traits de personnalité en opposition mais il est aussi très facile pour le candidat de montrer, illustrations à l’appui, que ces deux traits sont non seulement compatibles mais qu’il est très avantageux de posséder les deux.


Il ne faut pas, enfin, avancer quelque chose que le candidat ne maîtrise pas. Il est très dangereux de s’aventurer sur un terrain si glissant. Il faut prendre en compte que le jury est composé de plusieurs membres sélectionnés en général pour leurs différences de compétences ou de connaissances. Si un membre maîtrise mal un sujet, il est presque sûr qu’un autre s’y connaîtra sur la question. Je me rappelle encore avoir parlé de management culturel à mon entretien de l’ESCP. Je n’avais pas assez prêté attention aux présentations et me suis rendue compte, trop tard, que la présidente de jury était aussi professeur de management culturel dans la même école…

 

 

 

Les modalités de l’entretien de motivation de chaque école de commerce Post-Bac


 

 

 

Témoignages d’élèves admis aux écoles de commerce Post-Bac


Guillaume, admis à l’ESCE, a gardé un très bon souvenir de ses épreuves orales, en particulier de l’accueil des admissibles organisé par les étudiants des écoles. La préparation Aurlom lui a énormément apporté pour réussir ses oraux. Elle lui a permis de faire tomber la pression et de construire un projet professionnel cohérent, tout en ayant gagné en confiance face à l’épreuve.




6 conseils sur l’attitude à adopter devant le jury


Lors de votre entretien de motivation, le jury ne vous jugera pas uniquement sur ce que vous dites, mais aussi sur ce que vous « dégagez ». Votre attitude, votre posture, et l’expression de votre visage seront étudiés et influenceront d’une manière ou d’une autre votre note finale. Le langage corporel constitue ainsi une composante essentielle de votre entretien, et une des clés de réussite à cette épreuve.


La première impression

Soignez votre entrée en scène. Saluez chacun des jurés par une poignée de main (sauf si leur main est en retrait), puis attendez qu’ils vous invitent à vous asseoir.


La posture

Ayez une posture qui invite les jurés à parler avec vous. Tenez-vous droit et ne cachez pas vos mains : posez-les sur la table devant vous, en signe d’ouverture au dialogue.


Les mains

N’hésitez pas à faire des gestes amples avec vos mains pour dynamiser la conversation et des gestes plus précis lorsque vous vous exprimez plus posément. Evitez les bijoux qui claquent sur la table. Pas de stylo dans les mains.


Le regard : un allié de choix

Le regard permet de captiver les interlocuteurs, et invite au dialogue.Au concours ESSEC AST, les candidats sont jugés sur leur capacité à instaurer tout au long des 45 minutes d’entretien une relation de confiance avec le jury, et ce, grâce au regard. Regardez donc chaque membre du jury dans les yeux afin de veiller leurs réactions et de les intégrer d’avantage à la conversation si besoin est (un juré qui s’ennuie cela se remarque : rectifier ce désavantage en le regardant plus et en changeant de sujet).


Les tics : à bannir

Débarrassez-vous de tous vos tics faciaux (haussements de sourcils, passage des mains dans les cheveux, clignements des yeux intempestifs, moues, etc.) et de votre éventuelle habitude à vous triturer les doigts. Le jury se focalise sur ces petits détails dérangeants


La tenue vestimentaire : soignez votre apparence

Avant de s’intéresser à vos qualités, le jury vous jugera d’abord sur votre apparence. Portez le jour de votre entretien un costume ou un tailleur. La cravate étant très fortement conseillée, le jury pourrait être décontenancé et vous reprocher d’avoir choisi de ne pas en porter.

Sur le plan du langage corporel, vous avez toutes les clés en mains pour réussir votre entretien : utilisez-les à bon escient afin de capter définitivement l’attention de votre jury.



Sésame, Accès, Link, Ipag : entrainez-vous gratuitement sur des milliers de questions !