Aurlom BTS+

Les matières enseignées en BTS CI

Programme du BTS Commerce International (BTS CI)

  • Culture générale et expression
  • Langue vivante A et B (C en option)
  • Culture juridique, économique et managériale (CJEM)
  • Etude et veille commerciales internationales : étude et veille des marchés étrangers & Informatique commerciale
  • Vente à l'export : prospection et suivi de clientèle, communication et management interculturels, négociation vente, négociation vente en LVE
  • Gestion des opérations d'import export

Stages en entreprise de 12 semaines dont 8 à l'étranger

1. Culture Générale et expression (Coefficient 5)

Cette matière vise à développer l'esprit de synthèse, la qualité rédactionnelle ainsi que la culture générale du candidat.

La culture générale est abordée par la lecture de tous types de textes et de documents (presse, essais, œuvres littéraires, documents iconographiques, films) en relation avec les questions d'actualité rencontrées dans les médias, les productions artistiques, les lieux de débat.

Sur les deux années, deux thèmes imposés par l'Académie seront étudiés 2 thèmes. Les thèmes de la session 2018 étaient : « L'extraordinaire » et « Corps naturels, corps artificiels » Le nouveau thème de la session 2019 est : “Seuls avec tous”.

2. Langues vivantes (coefficient 10 pour les deux langues)

L'objectif est d'étendre, de consolider, d'approfondir et de diversifier la maîtrise des langues étrangèresacquise lors des années précédant le Baccalauréat. En effet, au-delà de la recherche d'une parole fluide et d'un écrit authentique, l'approfondissement de la compétence linguistique passe aussi par la connaissance spécifique du vocabulaire économique et commercial.

Des cours de civilisation sont également dispensés afin de découvrir les spécificités économiques et socioculturelles du pays dont on étudie la langue.

Les langues vivantes sont évaluées à l'écrit et à l'oral. A l'écrit, dans une épreuve de 3 heures, à l'oral dans une épreuve de 20 minutes.

3. Trois matières sont regroupées sous l'appellation : Culture juridique, économique et managériale (Coefficient 5)

Le programme de la formation en droit et en économie comprend à la fois un objectif méthodologique et un objectif notionnel. L'apprentissage de la méthodologie vise à enseigner aux étudiants la rigueur de la recherche et la précision dans la restitution d'une analyse : maîtriser le vocabulaire spécifique de l'économie ou du droit, repérer et organiser les idées principales d'un corpus documentaire composé de textes, graphiques et tableaux dans le but d'élaborer une problématique cohérente, et d'y répondre.

  • Droit

L'objectif de cette matière est de fournir aux étudiants les rudiments du droit auquel ils seront confrontés dans leur environnement de travail en tant que cadre. En effet, l'enseignement du droit est destiné à faire assimiler aux étudiants les notions juridiques qui leur permettront de respecter les conventions nécessaires au bon fonctionnement de toute entreprise (apprendre à élaborer un contrat, connaître le droit des sociétés, etc.) et également de respecter le droit des activités économiques : connaître le droit des consommateurs, le droit inter-entreprises.

  • Economie Générale

Une centaine d'heures de cours réparties sur les deux années sont mises à profit afin d'enseigner un contenu notionnel complet : comprendre les enjeux des facteurs économiques tels que la production, le capital, le travail ; l'économie et son financement en abordant les notions générales autour de la monnaie et l'épargne ; et enfin, étudier les différents systèmes de régulations de l'économie mondiale gouvernée par des acteurs : l'Etat, les banques, les consommateurs, etc.

Toutes ces notions sont évidemment traitées au travers d'exemples historiques, mais aussi d'exemples mondiaux actuels : émergence de la Chine, société de consommation occidentale, système monétaire centré sur les Etats-Unis, etc..

  • Management des entreprises et management interculturel

Par le biais d'analyses d'une situation d'entreprise (une problématique commerciale ou financière) ou des problèmes de gestion, cette matière est destinée à aborder quatre grands thèmes :

  • Comment s'organisent les hommes dans les différents types d'entreprises ?
  • Les mécanismes du pouvoir et de la prise de décision en entreprise. 
  • L'entreprise et la gestion des activités : marketing, production, logistique et financement. 
  • L'entreprise et sa démarche stratégique au travers de cours d'analyses concurrentielle, de définition des objectifs et d'orientations stratégique.

Le management interculturel vise non seulement à aborder les aspects de la communication dans une prise de parole en public – discours ou réunion – ; mais également à identifier les différents types de cultures qui conduisent à être confronté à différents styles de management, différentes méthodes de négociation, et différents types de consommateurs potentiels.

4. Gestion des opérations Import-Export (Coefficient 4 à l'écrit, 2 à l'oral)

Voici un exemple typique d'une matière visant à former spécifiquement de futurs commerciaux achats ou commerciaux exports. En effet, cette discipline est destinée à fournir aux étudiants les connaissances pratiques nécessaires afin de savoir comment préparer et suivre une négociation d'achats ; de maîtriser les différents aspects du commerce international : transport, logistique et aborder une opération commerciale avec un pays de l'Union Européenne ou avec un pays tiers.

L'oral, d'une durée de 30 minutes, quant à lui, s'intitule : conduite des opérations import-export.

5. Négociation Vente (Oral en LVA. Coefficient 4)

La Négociation Vente est une matière visant à vous fournir les outils essentiels de la négociation : calculer les éléments constitutifs du prix d'une vente, savoir comment présenter un objet destiné à être vendu(son contenu, mise en avant de ses performances, prix) et maîtriser les techniques de négociation face à un consommateur ou une entreprise (stratégie, plan de négociation, marge de négociation).

Cette matière est enseignée à la fois en anglais, sous le nom de Négociation vente en Langues Vivantes Etrangères (LVE), et en français sous l'appellation : Négociation Commerciale ou Négociation Vente.

Spécificité de cette matière, l'examen ne se passe qu'à l'oral et en LVA.

6. Prospection et suivi de clientèle (Coefficient 3)

Ce sont dans les cours de prospection et de suivi de clientèle que vous allez recevoir le plus de notions concernant les applications directes de la communication et de la gestion commerciale au marketing. En effet, la prospection de clientèle est abordée au travers de cours de ciblage, de démarchage d'une clientèle sur un marché et de politique de présence publicitaire. Une discipline axée sur le marketing en somme !

Dans la continuité de ces modules, la communication est enseignée afin d'apprendre aux étudiants à cerner les comportements et les environnements propices à transmettre le message le plus efficace possible.

Enfin, l'apprentissage de notions de gestion commerciale telles que les ratios de performance, d'activité ou les analyses de vente complète le programme de cette discipline.

7. Veille marketing (Coefficient 4)

L'objet de cette matière est d'aborder le marketing de façon spécifique, c'est-à-dire tel qu'il peut être exercé dans la vie professionnelle : comprendre la notion de marketing, analyser la structure et le fonctionnement d'un marché étranger, mettre en place une étude de marché, etc.

Pour compléter l'enseignement du marketing, des cours de géopolitiques sont donnés dans le but de permettre aux étudiants de percevoir les caractéristiques sociales et politiques d'un marché-pays en identifiant les spécificités des zones géopolitiques.

Enfin, Le dernier grand objectif de cette matière est d'enseigner l'utilisation d'outils de gestion commerciale comme les statistiques et les pourcentages.

8. Informatique commerciale

Comment un commercial international pourrait-il aujourd'hui se passer d'outils informatiques ? Tableur pour démarcher les meilleurs clients, Smartphones et agenda en ligne pour planifier ses réunions et rester en contact avec sa direction ou ses collaborateurs… Bref, l'informatique est indispensable, et c'est justement l'objet de cette matière.

En effet, cette discipline vise à fournir à l'étudiant les connaissances nécessaires afin qu'il soit à l'aise avec les logiciels de bureautique (tableurs, feuilles), les messageries et les logiciels de travaux collaboratifs (vidéo conférences, etc…).

Enfin, deux modules concernant les bases de données et leurs protections (droit d'accès, cryptage) sont également enseignés.

Cette matière est évaluée dans un oral de 30 minutes sous l'appellation : exploitation des systèmes d'information.